Mes astuces pour décélérer, se détendre, se relaxer

6 astuces pour décélérer et se détendre

6 astuces pour décélérer, se détendre, se relaxer

Décélérer, se relaxer, se détendre ?
Facile à dire, pas si facile à faire ! Je vous partage donc 6 astuces pour décélérer dans le monde qui est devenu le mien, poussée par les limites du corps qui ne peut plus faire comme avant.
Trouver le temps… Rien qu’à lire cela vous vous dites que vous n’avez pas le temps ? Alors il est temps de vous en occuper.
Vous prenez le temps de faire les courses, d’aller chez le coiffeur, de faire réviser la voiture, de faire le ménage, d’arroser les plantes… Mais quand prenez-vous le temps de vous occuper de vous ? J’entends déjà certains·es qui se disent ce n’est pas pareil, je dois faire les courses, aller chez le coiffeur… Et bien vous devez aussi prendre le temps de décélérer, de sous relaxer, de vous détendre, de vous occuper de vous, pour être bien, équilibrer votre corps et votre mental. Et si cela est plus facile pour vous 😊, dites vous que vous DEVEZ.
Des astuces pour décélérer, se détendre, se relaxer est prioritaire.

se relaxer, un besoin indispensable

Connaissez-vous l’histoire des gros cailloux ?

Un jour, un vieux professeur donna une formation sur la planification efficace de son temps.
Il proposa aux élèves une expérience. Il sortit un grand pot, le posa en face de lui, puis y plaça délicatement douze gros cailloux.
Lorsque le pot fut rempli, il demanda :
« Est-ce que le pot est plein ? »
Tous les élèves répondirent : « Oui ! »
Alors, il prit un récipient rempli de graviers, qu’il versa sur les gros cailloux puis remua le pot. Les graviers s’infiltrèrent entre les gros cailloux, jusqu’au fond. Le vieux prof demanda encore :
« Est-ce que le pot est plein ? »
L’un des élèves répondit : « Probablement pas ! »
Il versa un sac de sable jusqu’à combler les espaces, puis dit :
« Est-ce que le pot est plein ? » Sans hésiter, les élèves répondirent « Non ! ».
Le vieux professeur remplit alors le pot à ras bord, avec de l’eau, puis demanda finalement :
« Quelle vérité nous démontre cette expérience ? »
Un des élèves répondit : « Cela démontre que, même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous et de choses à faire. »
« Non », dit le professeur, « La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous. »

Cette histoire nous parle de nos priorités dans la vie, de ce que nous voulons d’abord mettre dans nos vies. Choisissez-vous de vous choisir, de vous mettre dans les gros cailloux ou choisissez-vous d’être le sable, celui qui ne peut que se glisser dans l’espace qui reste ? Se détendre, décélérer, s’accorder du temps est une nécessité, pour notre corps physique et notre mental quoi qu’en disent la société et ses diktats.
Voilà quelques astuces qui m’ont permis d’appréhender la décélération, la relaxation, de prendre du temps pour moi et d’apprendre à prendre le temps, j’espère qu’elles vous inspireront.

1/ Ritualiser, c’est-à-dire instaurer un rituel.

Quel est le moment le plus propice pour vous ? Le matin avant de partir ? A la pause déjeuner ? Le soir en rentrant ? Le soir après le repas ? Chacun a son propre rythme et ses propres besoins. Il convient alors de choisir le moment le plus adéquat pour vous et d’instaurer une routine. Personnellement j’ai besoin de décélérer le soir, après manger. Pour moi c’est le meilleur moment. Ma journée est passée, avec ses hauts et ses bas, ses accélérations qui sont source de stress, alors le soir je prends le temps de me poser, de décélérer.
Pour autant, lorsque dans la journée je sens des tensions, que je m’énerve, que mon sang s’agite, je vais alors m’accorder une pause pour décélérer, faire baisser la pression car je sais qu’ensuite je serai plus efficace ! Un peu de temps pour moi pour être disponible pour les autres, mes dossiers, ce que j’ai à faire…

2/ Choisir son activité.

Qu’est-ce que VOUS choisissez vraiment comme activité pour décélérer ? Posez-vous la question. La réponse n’est pas si évidente.
Le soir, nombre d’entre nous regardent la télévision. Mais est-ce un temps choisi ? Une décélération bénéfique ? Je n’apporterai pas de réponse, je souhaite juste que vous vous demandiez si vos moments de détente le sont vraiment, si vous choisissez en conscience vos activités et si elles sont VOTRE choix et non celles guidées par votre conjoint, vos enfants, la société, les habitudes prises et non remises en cause.
Pour décélérer, je me fais une petite tisane, mets une musique douce et je dessine, je peins, je tangle (voir la méthode Zentangle) ou je lis un livre qui me plaît.
A d’autres moments je regarde des films et des séries mais j’ai pu observer qu’elles ne me mettent pas dans la configuration de décélération. Bien souvent mon corps n’a pas ralenti, à moins que j’ai regardé un reportage sur les animaux !
Alors, avant de regarder ce que j’ai choisi, je prends une petite tuile bijou de la méthode Zentangle (3 cm x 3 cm) et je dessine pendant 10 minutes environ, le temps que mon corps et mon mental se relâchent.
Observez-vous et vous verrez ce qui vous fait du bien, ce qui vous permet de décélérer. La marche ? Le vélo ? La cuisine ? Le jardinage ? Le bricolage ? La méditation ? Il n’y a pas une mais des réponses et c’est votre corps qui peut vous le dire, si vous lui laissait de l’espace pour l’écouter 😊

Une activité artistique pour se détendre, décélérer, se relaxer

3/ Couper les écrans. !

Pour décélérer il faut arrêter le multitâche. Vous savez, cette tendance que nous avons de faire plusieurs choses en même temps, pour aller plus vite, gagner du temps. Lorsque vous souhaitez décélérer, vous relaxer, vous détendre, coupez le téléphone, la télévision, la tablette. Un peu de musique si vous voulez mais rien qui puisse vous distraire, vous allez entrer dans votre bulle.

Couper les écrans pour se recentrer, décélérer, se relaxer

4/ Pas de culpabilité parentale, de couple ou toute autre culpabilité, coupez les interactions sociales.

Lorsque vous décidez d’entrer dans votre bulle, veillez à prévenir tout le monde. Pas d’interruption par le conjoint, les enfants, la famille… Dites-leur que vous prenez un moment pour vous et que vous reviendrez lorsque vous serez disponible pour eux.
Ils peuvent être surpris si ce n’est pas habituel mais vous verrez, au fur et à mesure, cela sera compris, intégré, admis (et oui, parfois ce n’est pas naturellement le cas !) car ils constateront votre disponibilité après.
Oui vous avez le droit de prendre du temps pour vous, de vous occuper de vous, sans culpabilité. Vous êtes maman, papa, femme, homme, fille, fils, amante, amant, mais vous êtes aussi VOUS. Pour être disponible pour les autres sans avoir envie d’être ailleurs il est important de savoir s’occuper de soi, de prendre du temps pour soi.
Nourrir la culpabilité n’a plus de sens lorsque nous sommes convaincu·e·s que se faire du bien est essentiel pour aller mieux, être plus aligné·e, plus joyeux·se.
Combien d’entre nous se sont perdus dans un couple, la vie de famille, jusqu’à oublier ce que l’on aime, ce qui nous fait du bien ?

5/ Se concentrer sur UNE tâche et une seule.

C’est votre moment à vous, pour vous ressourcer, décélérer, alors concentrez-vous sur l’activité que vous avez choisie et seulement elle.
Personnellement, je mets le téléphone sur silencieux, je me concentre, je me centre sur ce que j’ai décidé de faire, je suis absente pour le reste du monde, je ne fais que cela. Je coupe tout, jusqu’à ce que j’aie fini ce que j’ai décidé de faire, jusqu’à ce que je sois prête à être à nouveau disponible pour d’autres que moi ! Vous verrez, cela fait un bien fou.

 

Décélérer, se ressourcer

6/ Respirer et savourer.

Avant de commencer mon activité, je respire profondément, en gonflant le ventre, 2 à 5 fois selon mon état. Cela me permet de me poser, de mettre un sas de décompression entre la journée que je viens de passer et le temps que je vais m’accorder. Je savoure ces respirations qui viennent détendre mon corps. Prendre du temps pour soi, c’est un savant équilibre à trouver dans nos vies remplies de tellement de choses à faire !

A la fin de ma pratique artistique, je savoure ce que je viens de faire, je me remercie pour ce moment de moi à moi et j’admire ce que je viens de faire, quel que soit le résultat. Une balade dans la nature aurait pu être ma 7ème astuce mais j’ai préféré choisir des astuces que nous pouvons faire tous les jours, quelque soit le temps et le temps dont on dispose 😊

Que je me sois accordé 5 minutes ou une demi-heure, je savoure ce moment et je me remercie de m’être accordé de l’importance.

Et vous, avez-vous des astuces, des activités préférées pour décélérer, vous relaxer, vous détendre ? N’hésitez pas à partager vos astuces, j’aurai plaisir à vous lire.

Artistiquement

Isabelle

Art-Thérapeute
Coach créative
Enseignante de la méthode Zentangle

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème

error: Le contenu de ce site est protégé.
Retour en haut